Magnifique histoire à lire et à voir absolument !!!!

Pendant la lecture du  roman, j’ai pu constater qu’ Oscar subit le passage de l’enfance à la mort. Avant son décès, il prend conscience des petites choses que la vie peut lui emporter. Il va se rendre compte que la vie est fragile. Il découvrira que les personnes malades ne viennent pas seulement à l’hôpital pour se faire guérir, mais aussi pour mourir. Par exemple, il va très vite se rendre compte que tout le monde va finir par mourir un jour ou l’autre. Oscar traversera plusieurs épreuves tout au long de sa maladie. Par exemple, il aura à négocier avec l’amour de Peggy Blue qu’elle aura pour lui. Elle partira un jour ou l’autre comme lui. Il aura de la difficulté à distinguer la souffrance physique et la souffrance morale. Aussi, il aura à surmonter tous les problèmes qu’il aura à faire face tout au long de sa vie. Il va se faire ami avec quelqu’un qui ne considérait même pas important : Dieu. De plus, il sait très bien que son opération n’aura pas fonctionné, comme il l’aurait souhaité. Cet enfant malade va se confier à une personne qui lui est très chère à ses yeux. C’est une vieille femme qui lui rend visite à l’hôpital. Elle se fait surnommer Mamie-Rose. Cette femme lui expliquera qu’il est important de se confier à quelqu’un, pour se vider le cœur. S’il garde toujours ses mauvaises passes en dedans de lui, il ne mourra pas le cœur léger. Cette femme lui confia qu’il y a toujours une solution quelque part. C’est alors qu’elle lui présenta Dieu. Mamie-Rose a été formellement transformée par Oscar. Ce jeune garçon lui a montré ce qu’était réellement le courage. Avec ce jeune garçon, elle a pu être complètement une autre personne. Lorsqu’elle était en garde d’Oscar, elle inventait des légendes. C’est grâce à une légende plus particulièrement qu’Oscar vécut ses derniers jours avec passion. Il a découvert le reste de sa vie en seulement 12 jours. Chaque journée était multipliée par dix. Donc il est mort approximativement à 110 ans. D’après moi, cela lui a emporté un bonheur exceptionnel. Il a su voir sa maladie de façon différente de la réalité. Il n’a pas vu sa maladie de manière triste. Il a réellement eu une certaine reconnaissance pour ses derniers jours. Cette vieille femme était complètement éblouie par le grand cœur d’Oscar.

About these ads